Match Porcelets - Bichat (Paris 7) : victoire 27 - 8 
En ce Jeudi matin, les céréales du jeune porcelet ont du mal a passé…Dans
quelques heures, il sera à Max Roussié face à de valeureux rugbymen de
l’université Paris7. La porte de Saint Ouen, une équipe d’université, voilà
deux éléments qui ne rappellent pas que des bons souvenirs à celui qui revêt
les couleurs rose et noir depuis plus d’un an !

Rappel : Il y a un an les porcelets fiers de leur victoire contre l’Agro
étaient arrivés sourire aux lèvres sur le terrain, il y a un an ils
avaient cru tenir leurs adversaires pendant les 10 premières minutes, il y
a un an un rouleau compresseur leur était passé dessus…il y a un an ils
avaient perdu.

Aujourd’hui, ils l’avaient décidé, cela ne se passerait ainsi…

C’est donc la boule au ventre que les porcelets arrivent sur le terrain en
soleillé de la porte de Saint Ouen. Face à eux , l’équipe de la fac de
médecine paris 7. On peut reconnaître quelques têtes familières, nos
adversaires partagent ce même terrain à l’entrainement chaque lundi soir !

D’entrée de jeu, Paris7 semble bien en place et progresse rapidement. Leur
ligne de ¾ bien en place et leurs avants sont véloces.

A 10 mètres de notre ligne, nous concédons une pénalité, Paris7 passe en
tête dès les premières minutes 3-0. Agressés, les porcelets se ressaisissent
sans s’affoler, le combat s’équilibre, en alternant les phases d’attaques et
de défenses avec rigueur, ils poussent l’adversaire à la faute, deux
pénalités leurs permettent de revenir (3-3) puis de dépassé leur adversaire
(6-3). Paris 7 est perturbé, un de leur joueur perd une épaule et leur ¾
perdent des ballons (en avant)…

Mais peut avant la pose, ce sont leur avants qui vont plier. Les gros
porcelets s’emploient au ras pour porc-graisser vers l’embut universitaire.
David Parrain de toute sa masse bouscule une ultime fois Paris7 et aplatie.
Essai non transformé, Les Porcelet gagnent les vestiaires en tête (11-3).

Début de deuxième période tendue. Un essai de P7 les remettrait en selle
pour la course aux 4 points. Mais les porcelets campent sur les positions,
et passe même une pénalité supplémentaire. (14-3).

Les Porcelets tiennent leur victoire et ne veulent pas la lâcher, comme
l’illustre leur défense acharnée, exemple : Paris7 déborde notre équipe sur
l’aile. Après un plaquage, leur ailier s’écroule dans l’embut, il n’a plus
qu’a se retourner et aplatir. Moment choisi par Nicolas Parrain pour éjecter
l’adversaire en touche. Les Porcelets veulent tenir…ils tiendront.

60ème minutes, il est l’heure d’enfoncer le clou ! Sur une action sur
l’aile gauche, François part le long de la touche, toute en percussion comme
à son habitude. La percussion le lui rend bien, un plaquage ultra-bas (trop
bas même) lui emporte le genou gauche, il ne reviendra plus…sorti sur
blessure (voir plus bas pour le bilan médical).

Offensé par la perte de leur meneur d’homme, les porcelets se rebellent.
Partant de leur 40 mètres ils s’en vont marquer leur plus bel essai de la
saison. De porcelet à porcelet, de Parrain à Parrain, la balle se transmet
de main en main avec une rapidité déconcertante, la balle à l’aile la vie
est belle… un regroupement plus tard et une relance ultrarapide d’Yvan,
David Parrain échappe à la défense et s’en va marquer entre les perches. P7
est abattue… (essai non transformée, Bertrand encore décontenancé par
l’essai se place trop près (à 5m environ), la balle n’a pas le temps de
montée, elle frappe la barre latérale et redescend…échec. On en reparle plus
bas…). (19-3)

Jusqu’à la fin du match, les roses et noirs déroulent, sur une reboublée
avec Sébastien Garcia, Hugo déambule dans la défense adverse et va marquer
entre les poteaux. Essai transformé cette fois-ci. (26-3). Dernier sursaut
d’orgueil, P7 marque un essai en fin de partie (controversé, pas vraiment
aplati, vraiment en avant mais bref passons, l’arbitre est gentil). (26-8)

Coup de sifflet final, joies+pilou-pilou à la sauce rose, et noir et un très
bon match de notre part malgré quelques hors jeu à répétition pour la ligne
de 3/4 sur les regroupements…

Bravo tout le monde.



The official Burne :

· 50 points pour la blessure de François (une entorse selon les
urgences, bénin donc…en faite c’est une rupture d’un ligament et ménisque
cassé=forfait jusqu’à la fin de la saison, merci les urgences..)

Je lui accorde beaucoup de points car il n’est pas près d’en remarquer.

Courage FP !!

· 10 points pour Bertrand et sa transformation ratée en face des poteaux.

· 5 points pour Nicolas Parrain pour son magnifique vol plané
par-dessus un adversaire en deuxième période.

· 1 point pour Yvan pour passes pourries à Hugo à répétition
en 1ère période.

· 1.5 point pour Hugo qui se place trop loin d’Yvan et qui le
contraint à faire des passes de merde et qui tente des coup de genoux pourris par dessus la défense.

· 10 points pour les adversaires qui ont voulu nous enculer en
jouant à 28.



[ 1 comment ] ( 25 views )   |  [ 0 trackbacks ]   |  permalink  |   ( 3.1 / 1339 )

<<First <Back | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | Next> Last>>